Réponse de Valérie Fourneyron, PS, Rouen

Publication-réponse au courrier de la Fraap aux candidat(e)s aux élections législatives 2007 : réponse de Valérie Fourneyron, candidate du Parti Socialiste, à la lettre envoyée par l’association Flux Lem, de Bois-Guillaume.

Messieurs les présidents,

Permettez moi tout d’abord de vous dire ma satisfaction quant à la création d’un collectif régional inter associatif en Haute-Normandie, création que j’avais appelée de mes vœux en décembre 2005 lors des rencontres organisées à Sotteville lès Rouen par votre fédération.

J’attache beaucoup d’importance à la mise en place de ce collectif qui permettra aux plasticiens de s’organiser, d’être accompagnés et surtout mieux reconnus par les collectivités territoriales qui, il est vrai, méconnaissent encore trop souvent les problématiques liées à ce secteur important de la culture.

Je partage votre exaspération quant à l’opacité qui entoure les rapports réalisés sur la situation sociale des artistes plasticiens et dans laquelle semble se complaire la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture. Il n’est pas admissible que ce type de rapport, réalisé sur fonds publics, reste au fond d’un tiroir, ou alors il faut dire pourquoi.

Si je suis élue députée, je m’engage à proposer un débat législatif sur la place que notre société accorde à l’art dans son ensemble et à l’art contemporain en particulier, débat précédé par une large concertation avec l’ensemble des acteurs de l’art contemporain, associatifs, publics et privés. Le secteur associatif des arts plastiques, fort de sa démarche collective et non lucrative, doit prendre une place prépondérante dans cette réflexion.

Nous ne pouvons pas en effet nous satisfaire des politiques mises en place il y a vingt cinq ans, malgré les avancées quelles ont pu permettre en leur temps.

Je suis d’autant plus sensible à la situation des artistes plasticiens et de leurs associations que je constate chaque jour, dans mon activité d’élue locale, combien la rencontre avec l’art sous toutes ses formes, de même que la pratique d’une activité artistique, peut construire, voire reconstruire, un individu.

S’agissant des droits d’auteurs, et en particulier des droits d’exposition, il m’apparaît nécessaire d’ouvrir rapidement une concertation entre les collectivités territoriales, l’Etat, les lieux de diffusion et les ayants droits. Ces droits sont légitimes. Ils doivent être appliqués dans le respect des artistes, compléter l’aide à la création que la collectivité se doit de leur apporter et s’inscrire dans une volonté publique d’accroître et faciliter l’accès aux œuvres pour un public plus large possible.

Enfin, comme je l’ai fait sur le territoire de la Haute-Normandie, je suis prête à me battre à l’Assemblée Nationale pour défendre l’emploi culturel qui a été particulièrement fragilisé depuis 2003.

Restant à votre écoute, je vous prie de croire, messieurs les présidents, en mes très cordiales salutations.

Valérie Fourneyron

Candidate socialiste de Rouen

1ère circonscription de Seine Maritime

AccueilChantiersÉlectionsÉlections législatives 2007Réponse de Valérie Fourneyron, PS, Rouen

 

Qui sommes-nous ?

La Fraap est une fédération ouverte à toutes les associations et collectifs d’artistes plasticiens. En savoir plus

Fraap

54bis rue David d'Angers
75019 Paris

Téléphone Work 09 84 44 26 98

Téléphone Work 06 51 64 79 77