La réponse de la liste UDF - André Santini

Ile de France

En réponse à notre courrier interpellant les candidats aux élections régionales, les engagements de la liste UDF en Ile de France.

Monsieur le Président,

C’est avec la plus grande attention que j’ai pris connaissance de votre correspondance du 9 février relative à la prochaine élection régionale.
Vous n’ignorez sans doute pas en effet que j’éprouve un intérêt tout particulier pour le domaine des arts plastiques. Je rappellerai juste à titre d’illustration que c’est sur le territoire d’Issy-les-Moulineaux qu’a été érigée en 1988 la Tour aux figures de Jean Dubuffet, et que j’ai créé dans ma commune un Centre d’Expression par les Arts Plastiques, ouvert aux enfants comme aux adultes, et qui connaît un taux de fréquentation tout à fait satisfaisant.
Vous comprendrez dans ces conditions que votre démarche ne saurait me laisser insensible et que c’est bien volontiers que je vous livre mes commentaires sur les quatre points que vous évoquez.

Concernant en premier lieu la définition d’une politique culturelle régionale pour les arts plastiques, il me semble que comme dans le domaine de la valorisation du patrimoine ou celui des événements culturels, la Région constitue la bonne échelle pour impulser et coordonner des actions structurantes sans empiéter sur la spontanéité des artistes, vertu, je ne vous apprendrai rien, hautement porteuse de créativité. Dans ce contexte, il me semblerait à la fois naturel et primordial d’associer plus étroitement le milieu associatif que vous représentez à l’action du Conseil régional dans ce domaine et je vous assure dès maintenant de ma détermination à faciliter la mise en place d’instances de concertation entre les structures que vous représentez et les instances régionales.

En deuxième lieu, votre suggestion de créer un Centre de ressources des arts visuels me semble devoir être étudiée avec le plus grand soin, sous réserve de trouver un juste point d’équilibre entre la capacité d’action de la Région, notamment sur le plan financier, et l’obligation de mieux faire valoir la place éminente de l’Ile-de-France dans le domaine des Arts plastiques et plus généralement de l’art contemporain. Je me contenterai cependant d’une réserve qui peut vous sembler purement formelle mais qui est d’importance à mes yeux, à savoir qu’un carrefour de ce type peut trouver sa place en Ile-de-France sans être forcément implanté à Paris.

S’agissant ensuite du fonctionnement du FRAC et des centres d’art, il est bien évident qu’il faut corriger l’opacité que vous dénoncez, et c’est bien volontiers après mon élection, que j’étudierais avec bienveillance les propositions concrètes que votre réseau a d’ores et déjà sans doute formulées.

Concernant enfin le droit de présentation publique des artistes plasticiens, vous n’ignorez pas que les modalités d’exposition dans les espaces publics ont longtemps été considérées comme une forme de rémunération indirecte, compte tenu de la forte notoriété donnée de facto aux oeuvres comme à leurs créateurs. Ce qui explique d’ailleurs que les artistes sollicitent aussi fréquemment les collectivités locales pour exposer à titre gracieux au sein des bâtiments publics. Quoi qu’il en soit, une clarification des textes s’impose, mais qui ne relève pas de l’échelon régional. C’est pourquoi je vous suggère de saisir directement sur ce point précis le ministre de la Culture ainsi que les parlementaires particulièrement impliqués dans les questions touchant à la politique culturelle.

En espérant avoir répondu à vos interrogations, et restant bien naturellement à votre écoute, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

André Santini,

AccueilChantiersÉlectionsÉlections régionales 2004La réponse de la liste UDF - André Santini

 

Qui sommes-nous ?

La Fraap est une fédération ouverte à toutes les associations et collectifs d’artistes plasticiens. En savoir plus

Fraap

54bis rue David d'Angers
75019 Paris

Téléphone Work 09 84 44 26 98

Téléphone Work 06 51 64 79 77