Historique

La Fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiennes et plasticiens est l’organisation professionnelle nationale, représentant le secteur associatif indépendant des arts plastiques. Elle réunit actuellement près de 150 associations et collectifs d’artistes.

En 20 ans, la Fraap s’est engagée, développée, a milité, gagné des luttes. Elle continue aujourd’hui d’écrire son avenir. Retour sur les moments clés de son histoire.

Publié en ligne le et mis à jour le .

La Fraap, 20 ans d’actions en vidéo !

La Fraap est créée en 2001 par des artistes et des associations d’artistes plasticiennes et plasticiens qui mettent la coopération et la solidarité au cœur de leurs projets. Dès ses débuts, elle lutte pour rendre visibles ces espaces de création, de diffusion, d’innovation, de recherche, et de partage avec les habitants et les publics. Elle dénonce, aux côtés des organisations professionnelles d’artistes, l’ampleur du travail non-rémunéré effectué en permanence par les plasticiennes et les plasticiens au cours de leur parcours professionnel.

En 2003, la Fraap organise à Paris, à la Villette, les Rencontres inter-associatives, qui invitent pour la première fois des artistes et des représentants associatifs à réfléchir et à débattre ensemble, sur leur situation et les politiques culturelles. Ces Rencontres connaissent un vif succès public et médiatique. Elles seront par la suite organisées chaque année.

En 2005, la Fraap rédige la première charte de déontologie du secteur, qui plaide pour une juste rémunération des artistes. Elle insiste également sur la responsabilité des diffuseurs, et fixe une éthique des rapports avec les salarié.e.s, les bénévoles et les publics.

En 2008, elle publie une étude déterminante dans la lutte pour l’accès au droit à la formation professionnelle des artistes-auteurs et artistes-autrices, ce qui ouvrira la voie à la mise en application de la loi en 2012.

En 2015, la Fraap participe à la création de la Coordination Nationale des lieux intermédiaires et indépendants.

Dans les mois qui suivent, avec d’autres, elle milite et obtient l’intégration des termes « secteur associatif » et « lieux intermédiaires et indépendants » dans la loi LCAP (Loi relative à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine) parue en 2016.

Par la suite, elle contribuera à l’émergence des SODAVI (Schémas d’Orientation pour le Développement des Arts Visuels) (nés en 2016), du Conseil national des professions des arts visuels (CNPAV) (créé en 2018) puis au Rapport Racine (paru en 2020).

En 2021, la Fraap lance ATA, l’Atlas des autres territoires de l’art, cartographie inédite de plus de 1200 structures œuvrant professionnellement dans le secteur des arts visuels sur le territoire français.

Aujourd’hui, la Fraap est devenue un observatoire et un espace ressources de référence pour le secteur des arts visuels.

Elle poursuit son rôle de représentativité des associations et collectifs d’artistes, son combat pour une plus juste rémunération des plasticiennes et des plasticiens, et pour la valorisation des nombreuses activités professionnelles encore trop souvent menées à titre gratuit.

Beaucoup de luttes ont été gagnées, des avancées restent à défendre, des perspectives à inventer. Les associations et collectifs d’artistes sont au cœur de ces ambitions.

Découvrez les 20 ans d’actions de la Fraap en vidéo !